Comment fonctionne un opérateur virtuel ?

Un opérateur virtuel de téléphonie mobile utilise les antennes d’autres opérateurs pour proposer des abonnements et des cartes prépayées. En Belgique, il existe de nombreux opérateurs virtuels depuis plusieurs années comme Voo, Telenet (jusqu’en 2017), Mobile Vikings, Carrefour Mobile ou encore LycaMobile.

Comment est-ce possible ?

Pour mieux comprendre, il faut distinguer les 3 types d’acteurs :

Les MNO (Mobile Network Operator) : ils détiennent les réseaux physiques de télécommunication. En Belgique, ce sont Proximus, Orange et Telenet (qui vient d’acheter Base).

Les MVNE (Mobile Virtual Network Enabler) : ce sont des sociétés qui interviennent en tant qu’intermédiaire entre la MNO et la MVNO. Leur rôle ? Elles offrent des solutions techniques pour permettre à un opérateur virtuel (MVNO) de lancer et gérer son activité.

Les MVNO (Mobile Virtual Network Operator) : c’est Neibo, soit un opérateur virtuel qui passe un accord à travers les MVNE pour utiliser les réseaux des MNO. Ces opérateurs virtuels s’occupent donc principalement des aspects commerciaux et administratifs (facturation, offres commerciales, support client, etc.).

En résumé, une MVNO achète ou loue un software à une MVNE qui va lui permettre de gérer son activité commerciale et elle achète des minutes/sms/data à la MNO (via la MVNE).